Le Métabolisme

L'organisme humain est le siège d'activités physiologiques permanentes, témoins de la vie et qui ne disparaissent qu'avec la mort. Même durant le sommeil, ou les périodes de repos, les cellules continuent leurs activités et l'ensemble de ces activités cellulaires constitue le métabolisme basal.

Les dépenses énergétiques de l'organisme comprennent d'une façon générale :

      • les dépenses dites réductibles, celles entraînées par l'effort, le travail musculaire, celles liées à l'alimentation et au maintient d'une température constante;
      • les dépenses dites irréductibles sont représentées par le métabolisme de base. Sa valeur énergétique est exprimée en calories. Le métabolisme de base tourne autour de 1650 Kcal/jour chez l'homme adulte et de 1300 Kcal chez la femme.

Le métabolisme de base dépend :

      • de la taille et du poids, il s'accroît en même temps que ces deux paramètres,
      • du sexe, il est plus élevé chez les hommes que chez les femmes,
        de l'état physiologique, chez la femme il s'élève au cours de la grossesse et au moment des règles,
      • de l'âge, il est élevé chez les enfants et l'adolescent puis baisse progressivement avec l'âge, de 4% par décennie,
      • des apports alimentaires, la présence de carences d'un seul des nutriments indispensables (protéines, glucides, lipides, vitamines ou sels minéraux) produit un ralentissement du métabolisme et favorise ainsi le stockage de graisses.
        C'est pourquoi les régimes en dessous de 1 200 Kcal / jour - forcément carencés - sont à proscrire.